Loading...

Dans les années 50, l’Union Soviétique décide de transformer les vastes steppes du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan en champs de coton et de blé. Pour les irriguer, ils détournent une partie des fleuves qui alimentent la mer d’Aral. Ce lac est alors le quatrième plus grand lac du monde, sa surface fait deux fois la Belgique.
En 1987, le niveau de l'eau tombe si bas que la mer se scinde en deux, puis en 2002, la partie méridionale se divise à son tour en deux parties. Sa salinité augmente considérablement et ses eaux deviennent toxiques. En 2014, la partie orientale de la mer d'Aral disparaît définitivement.
L'activité non régulée de l'homme a provoqué ce désastre écologique sans précédent.